logo

jupfaf

some stuffs, and some others ...

Daily Commute - morning

Written by julien

Mon trajet matinal en vélo et en vidéo, bienvenue sur mon guidon :)

Désolé pour la qualité, je ne suis pas un pro du montage vidéo (c'est mon premier en fait), je ne voulais pas que le fichier final soit trop gros, et comme les routes irlandaises ne sont pas très plates, ça vibre un peu, même après avoir passé une couche de stabilisateur

C'est mon trajet habituel du matin, ici, celui du 21 Janvier, entre 8h et 8h30 environ. Le choix du trajet est presque au hasard, il faisait beau ce jour là (mais froid), et il n'y a pas eu d’incivilité quelconque ce matin.

Pour le côté technique, j'ai utilisé les logiciels suivants:

  • Inkscape: pour tous les textes et images
  • RouteConverter et SimpleScreenRecorder: pour la petite map du début
  • OpenShot Video Editor: pour le montage final

Les images ont été tournées avec une GoPro5, et la musique vient de AudioNautix.

Happy vélo

Written by julien

L’idée n'est pas moi, je ne sais plus où j'ai vu ça. Je voulais en faire un t-shirt, donc il fallait bien que je le redessine.

happyvelo

Pour récupérer le svg: clic droit sur l'image et "enregistrer l'image sous".

Le baba au rhum de môman

Written by julien

Le meilleur dessert du monde! Tant qu'à commencer la pâtisserie, autant commencer par lui :) C'est une bonne excuse pour ne pas suivre la résolution régime de début d’année. C'est ma première tentative de gâteau, donc il y a des équivalents d’ingrédient que je n'ai pas trouvé du premier coup en Irlande, j'ai mis entre parenthèse ce que j'ai utilisé.

Ingrédients
  • Savarin
    • 3 œufs
    • 200g de sucre blanc en poudre (caster sugar)
    • 250g de farine (self raising flour, la plain flour ça donne un gâteau moins aéré)
    • 50g de beurre
    • 7 cuillères à soupe de lait
    • un paquet de levure chimique alsacienne (7g de baking powder parce que le yeast c'est plus pour la pâte à pizza, ou les trucs du genre)
    • Un demi pot de gelée de coings (ça, c'est juste introuvable, donc j'ai pris du lemon curd)
    • 100g de fruit confit
  • Sirop
    • Eau
    • Un demi verre de rhum brun (ou plus :) prenez du vrai rhum, pas un truc immonde comme de l'havana ou truc du genre)
    • 50g de sucre
  • Crème
    • Mascarpone
    • Crème épaisse liquide
    • Sucre en poudre ou sucre glace
Recette

Préchauffer le four à 180°C.

Casser les œufs dans une terrine puis ajouter le sucre en poudre et remuer avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le mélange devienne blanc et mousseux.

Mettre le beurre dans un bol et le faire fondre au bain marie ou au micro-ondes.

Ajouter au mélange œufs/sucre la farine en pluie, puis le beurre fondu, mélanger et ajouter le lait et enfin le paquet de levure.

Remuer bien.

Beurrer un moule à savarin (en forme de donut géant), saupoudrer de farine et enlever le surplus (cela évite que le gâteau attache), puis verser l'appareil dedans et mettre au four pendant environ 25-30 minutes.

Sortir le gâteau du moule et le mettre sur un plat.

Pour préparer le sirop, mettre 4 verres d'eau avec le sucre dans une casserole (j'ajoute aussi une rondelle d'orange), faire chauffer et laisser bouillir 2 à 3 minutes.

Retirer du feu et ajouter le rhum, mélanger et verser petit à petit sur le gâteau qui doit doubler de volume.

Faire fondre la gelée de coing et la mettre sur le gâteau pour le faire le glaçage puis décorer avec des fruits confits.

Pour la chantilly, il faut mettre moitié mascarpone (un pot) et moitié crème liquide épaisse très froide (un flacon) avec plus ou moins de sucre, suivant vos goûts, dans un grand bol, puis battre au fouet.

Servir avec la bouteille de rhum sur la table (c'est le point le plus important de la recette :) ).

Retropie et Netflix

Written by julien

La suite de l'article précédent. Pour rappel, j'ai un raspberry pi, retropie installé dessus, le wifi est fonctionnel, je peux accéder au raspberry par ssh et, point le plus important, parce que c’était tout de même le but, je peux jouer :)

Le deuxième but, c’était d'utiliser le rasberry pi pour avoir Netflix sur la télévision, et tant qu'à faire sur retropie pour ne pas avoir à formater la carte sd chaque fois que je veux regarder un film. Retropie étant basé sur Raspbian, ça ne devrait pas trop poser de problème me disais-je bêtement, sauf que ... il n'y a pas grand-chose de prévu pour que Netflix fonctionne sur un raspberry pi. Il y a plein de bidouilles qui fonctionnaient mais qui sont maintenant obsolètes, et d'autres bidouilles qui ont l'air de fonctionner maintenant, mais les explications complètes sont impossibles à trouver. À force de bidouille, ça marche, voici comment.

À noter que j'ai fais pas mal de choses entre le moment où j'ai commencé mes tentatives et le moment où cela à fonctionner, il y a peut être des étapes manquantes ici, mais je pense que ceci est le minimum vital pour que cela fonctionne, j'ai juste la flemme de repartir d'une installation from scratch pour tester.

Dans les bidouilles précédentes, la première consistait à utiliser une version de chromium pour le rasberry pi incluant toutes les librairies nécessaires, mais cela n'a pas été mis à jour avec les nouvelles versions de chromium pour raspberry, donc ça risque juste de casser des trucs sur votre système si vous tentez, mais c'est réparable. La deuxième, c'est d'utiliser un plugin pour kodi version 17, ça aurait pu être bien vu que c'est possible d'installer kodi en version 17 dans les portages de retropie, mais le plugin n'est plus existant. La solution qui fonctionne, pour le moment, ça risque de ne pas être éternel, c'est d'utiliser un plugin pour kodi en version 18. C'est possible de faire en sorte d'avoir kodi 18 en version bêta sur raspbian, donc le plugin devrait fonctionner.

On va commencer par mettre à jour retropie avec le système depuis le script retropie_setup.sh et l'option Update. Il faut ensuite installer une dépendance nécessaire pour le plugin Netflix dans Kodi qui ne va pas s'installer d’elle-même, le module pycryptodomex


sudo apt install python-pip
sudo pip install pycryptodomex
et ajouter le dépôt qui va permettre d'avoir la version bêta de kodi

sudo su
echo "deb http://pipplware.pplware.pt/pipplware/dists/unstable/main/binary /" > /etc/apt/sources.list.d/pipplware_unstable.list
wget -O - http://pipplware.pplware.pt/pipplware/key.asc | sudo apt-key add -
apt update
exit

On retourne dans le script retropie_setup.sh puis dans Manage packages > opt on sélectionne kodi (numéro 312 à ce jour). Une fois l'installation terminée, en retournant dans emulestation, une section Ports a dû apparaître avec kodi disponible. Il est préférable d'avoir une souris connectée pour se balader dans les menus de kodi.

Il faut ensuite télécharger la dernière version du plugin Netflix pour kodi 18 qui se trouve ici et copier le zip quelque part sur votre raspberry pi. Tout se fait ensuite dans kodi.

Dans Settings > Add-Ons, il faut activer les Unknown sources.

Dans Home > Add-ons, cliquer sur la boite du menu en haut et choisir Install from zip file, puis choisir le fichier téléchargé précédemment.

Dans Home > Add-ons > My add-ons, dans VideoPlayer InputStream, vérifier que les options InputStream Adaptive et RTMP Input sont actives.

Et il n'y a plus qu'à lancer le plugin Netflix depuis Home > Add-ons \o/

Les login/mot de passe vont être demandés la première fois, puis la librairie Libwidevine va être installée avant le visionnage de la première vidéo, ça prend 5/10 minutes et il faut au moins 2Go de libre sur la carte sd. Quelques fois, vous aurez le bonheur de devoir mettre à jour la librairie avant un visionnage ..., mais ça fonctionne! Et au final, je préfère l'interface de ce plugin plutôt que l'interface de Netflix depuis un navigateur. Bon flim!

Raspberry Pi et retrogaming

Written by julien

Je me suis fait un cadeau, j'ai acheté un Raspberry Pi modèle 3B+. Le but c'est surtout de faire de l’émulation de console, parce que la super nes me manque, et si possible de pouvoir avoir Netflix sur la télévision, qui ne sert pratiquement qu'à écouter la radio, plutôt que sur mon portable avec son petit écran de 13 pouces. Je l'ai acheté sur The Pi Hut, un bundle retro gaming qui contient le raspberry pi, une alim, une carte sd avec un adaptateur usb, un boîtier et deux manettes style super nes, et j'ai ajouté un dissipateur thermique. C'est arrivé super vite, bien emballé. Bon, il y a sûrement plus près pour commander si vous n’êtes pas vers l’Angleterre.

Je me suis aperçu qu'à part mon portable, je n'avais pas de clavier externe que je pourrai brancher dessus, donc voici comment faire la configuration sans clavier (jusqu’à un certain point, au bout d'un moment j'ai acheté un combo clavier/souris sans fil).

Il faut commencer par choisir une distribution, comme le but principal c'est de jouer, j'ai choisi Retropie. Après avoir téléchargé l'image, on la met sur la carte sd. J'ai fait une première tentative avec dd


sudo dd bs=4M if=retropie.4.4.img of=/dev/sdX conv=fsync

Et quand j'ai mis la carte dans le raspberry, il n'a pas démarré, j'aurai pu retenter en changeant le bs à 1M mais au final j'ai utilisé Etcher et ça fonctionne bien. Avec Retropie, c'est possible de transférer les roms des jeux depuis une clé usb. On formate une clé usb en fat32, on crée un répertoire retropie dedans, on la branche dans le raspberry, et quand elle a fini de clignoter, on peut la rebrancher sur le pc, mettre les roms dans les bons répertoires, puis la rebrancher sur le raspberry, attendre encore une fois la fin du clignotement et c'est fait, mais il y a plus pratique en utilisant ssh. Pour cela, il va falloir configurer le wifi, et sans clavier ... il y a une solution. Il faut reprendre la carte sd, la remettre dans son pc, et dans la partition boot créer un fichier wpa_supplicant.conf. Si votre wifi est protégé en utilisant WAP2, il y a plein d'exemple de ce que le fichier doit contenir, mais je dois configurer avec du WEP (je n'ai pas le choix, et je ne peux pas changer :'( ) et là, il y a un peu moins de documentation, basiquement, le fichier doit ressembler à ça


country=IE
ctrl_interface=DIR=/var/run/wpa_supplicant GROUP=netdev
update_config=1

# RETROPIE CONFIG START
network={
    ssid="VotreNomDeReseau"
	scan_ssid=1
	key_mgmt=NONE
	wep_tx_keyidx=0
	wep_key0=VotreCleWEP
}
# RETROPIE CONFIG END

Il faut aussi ajouter un fichier vide nommé ssh à côté pour que sshd soit démarré au prochain démarrage. Avant de redémarrer le raspberry, on fait un scan des adresses présentes sur le réseau


nmap -sn 192.168.1.0/24

Il suffira ainsi de relancer la commande pour trouver la nouvelle adresse du raspberry une fois qu'il aura démarré. Là, j'ai eu un problème, parce que 2 nouvelles adresses sont arrivées sur le réseau, en fait la deuxième adresse était juste l'imprimante qui a été démarrée en même temps, merci ma mie :) On peut donc se connecter en ssh sur le raspberry


ssh pi@192.168.1.10

le mot de passe par défaut est raspberry.

La première chose à faire est de changer le mot de passe avec la commande passwd, puis de faire en sorte que sshd démarre automatiquement


sudo systemctl enable ssh

Les mises à jour système peuvent être faites depuis le script retropie_setup.sh qui se trouve dans le répertoire Retropie-Setup (Il faut juste choisir Update dans le menu et indiquer qu'on veut faire les mises à jour système quand demandé). Une fois les mises à jour effectuées, il est possible qu'emulestation ne se lance plus automatiquement au démarrage, toujours dans le script retropie_setup.sh, il faut aller dans Configuration / Tools > Autostart, choisir Start Emulation Station at boot, et hop, problème résolu.

Il est maintenant possible d'ajouter des roms depuis son canapé en utilisant sftp. Prochaine étape, Netflix, mais je garde ça pour un prochain article (qui sera plus court du coup) parce que celui-là est beaucoup trop long déjà. Bon jeu!