logo

jupfaf

some stuffs, and some others ...

Le plaisir de conduire

Written by julien

C'était les vacances, et la grève des trains, sans train les jours où je devais me déplacer. Comme je ne me sentais pas très joueur pour tenter les bus longues distances qui n'allaient pas où je voulais, j'ai loué une voiture, et j'ai conduit sur les routes de France et de Navarre.

On va la faire courte, en une semaine, à conduire sur un peu tous les types de routes, dans la capitale, sur des routes de campagne, dans des petites villes, sur autoroute, à aucun moment je n'ai ressenti ce fameux "plaisir de conduire". Pourtant, il y a eu des améliorations sur les voitures depuis que j'en ai eu une, c'est beaucoup plus silencieux maintenant, à l’intérieur ... ce serait bien que les constructeurs les fassent plus silencieuses à l’extérieur, ce serait mieux pour tous les gens qui ne sont pas dans la voiture, donc tout le monde en fait.

Conduire, c'est juste chiant, vivement que les voitures autonomes arrivent.

Étant principalement en vélo pour mes déplacements de tous les jours, je râle assez souvent sur les automobilistes qui ne respectent pas le code de la route (ils peuvent juste tuer un cycliste, alors je me permets). En voiture, on retrouve les mêmes au final, et en une semaine, j'ai vu un joli florilège de ... on va dire "pilotes", pour rester poli, passer devant mon capot ou dans mes rétros. Je suis sûr que dans leur tête, ils se pensent les meilleurs conducteurs du monde, alors qu'ils sont juste dangereux.

Ce qui revient le plus souvent, c'est les clignotants, alors que c'est franchement pas compliqué d'indiquer la direction qu'on va prendre ou si on tente de changer de file, mais il y a aussi ceux qui tentent de forcer le passage parce qu'ils ont une plus grosse voiture désolé, j'avais une voiture de location, la voiture la plus rapide du monde selon Jeremy Clarkson, et la plus solide pour les mêmes raisons, ceux qui ne respectent pas la vitesse autorisée, qui doivent faire partie de ceux qui se plaignent de devoir aller faire des stages de récupération de points, et qui finissent toujours par rouler un tantinet trop près du par-choc arrière de la voiture qui les précède quand eux sont derrière moi, comme je n'aime pas forcément quon me rabote le derrière, je commence généralement par des appels de freins, et si ça ne suffit pas, je ralentis de 10km/h. Il y en a aussi beaucoup qui se croient en train de tourner une scène de course poursuite sur l'autoroute, avec slalom entre les voitures et tout ce que cela implique, tout ça pour finalement être au péage en même temps que tout le monde ...

La semaine n'a pas amélioré mon image des conducteurs ... je sais bien que ce n'est qu'une minorité d'abrutis de "pilotes" (quoique, pour les clignotants, on atteint facilement le 50%), mais ils mériteraient de ne plus avoir de permis (c'est peut-être déjà le cas).