logo

jupfaf

some stuffs, and some others ...

40k et plus

Written by julien

Oups, ca fait longtemps que je n'ai rien écrit par ici ...

Un de mes objectifs, c'est de faire un peu plus de longues distances sur ma bicyclette. Certains disent (j'ai les noms, mais j'suis pas une balance) que si on vélo-taf, on peut assez facilement faire une route d'environ dix fois la distance du trajet vers son travail, ce qui donnerait pour moi, environ 100km. J'avais cherché une boucle de cette distance, et j'en ai trouvé une qui m’emmènerait vers Glendalough. Le hasard faisant son travail, on a été se balader par là-bas avec ma mie il n'y a pas longtemps (il faut que je partage les photos d'ailleurs), et voir la route pour y aller (plus courte en voiture) m'a fait dire que je n’était pas prêt. Je garde les 100km en tête, mais ce sera pour plus tard.

J'ai donc cherché quelque chose de plus court, et j'ai trouvé une boucle d'un peu moins de 40km passant pas loin de chez moi (oui, je réduis de beaucoup), le temps de la rejoindre et de revenir, ça fera les 40km. J'ai déjà fait 40km dans une journée, voir plus, mais avec des longues coupures, 10km par ci, 15 km par là, ... et assez régulièrement 25-30km d'une traite, donc ça ne devrait pas être un gros problème, sauf que ... je n'avais pas regardé le graphe d’élévation, qui est celui de l'image de l'article, et ... je savais que le début monte un peu, parce que ça passe sur un trajet que je fais pour aller me baigner à White Rock, mais je pensais que la suite serait plus plate. Je suis donc parti, en jean, sneakers, hoodies (il faudra peut être que j'investisse un tantinet, le jean pour les longues distances, ça irrite un peu à la fin du trajet) et je n'imaginais pas la côte du milieu, ça monte, fort, et longtemps ... j'ai limite cru que j'allais abandonner vers le kilomètre 19, mais c’était au milieu de nulle part, et revenir en arrière me faisait remonter ce que j'avais descendu avant, donc, autant continuer.

Au final, j'ai réussi à finir en environ 2h20, ce qui n'est pas trop mal sachant que je freine beaucoup dans les descentes parce que ... je n'aime pas trop quand ça descend trop vite, je n'ai pas vraiment confiance en mes freins.

Mon téléphone me servait de GPS, et j'ai cru qu'il n'allait pas finir le trajet. Au début, tout allait bien, la batterie était à peu près à 75% au milieu de la boucle, mais je ne sais pas trop pourquoi, quand j'ai regardé le niveau de batterie vers le 30eme km, il n’était plus qu'à 10%. Il faudra que je regarde ce qui peut se faire pour ça, mais je n'ai pas trouvé mon bonheur dans les GPS pour vélo pour le peu que j'ai cherché. Je veux juste quelque chose de simple, pas lié à mon téléphone, je lui donne un gpx, et il me dit gauche ou droite quand il faut, mais je n'ai rien trouvé qui répond juste à ce besoin pour l'instant.

Quelques jours plus tard, on était en week-end à Waterford avec ma mie, et on a fait la voie verte qui va jusqu'à Dungarvan avec des vélos de location. 46km, en 4h30, très sympathique au milieu de la campagne. J'ai fais un petit montage que voici. La caméra était au bout d'un stick donc les images ne sont pas très stables, mais ce n'est pas au point de donner la nausée normalement :)

La musique vient de Audionautix.

Daily Commute - morning

Written by julien

Mon trajet matinal en vélo et en vidéo, bienvenue sur mon guidon :)

Désolé pour la qualité, je ne suis pas un pro du montage vidéo (c'est mon premier en fait), je ne voulais pas que le fichier final soit trop gros, et comme les routes irlandaises ne sont pas très plates, ça vibre un peu, même après avoir passé une couche de stabilisateur

C'est mon trajet habituel du matin, ici, celui du 21 Janvier, entre 8h et 8h30 environ. Le choix du trajet est presque au hasard, il faisait beau ce jour là (mais froid), et il n'y a pas eu d’incivilité quelconque ce matin.

Pour le côté technique, j'ai utilisé les logiciels suivants:

  • Inkscape: pour tous les textes et images
  • RouteConverter et SimpleScreenRecorder: pour la petite map du début
  • OpenShot Video Editor: pour le montage final

Les images ont été tournées avec une GoPro5, et la musique vient de AudioNautix.

Imprimer ses t-shirts

Written by julien

Ça faisait longtemps que je voulais tenter de faire mes t-shirts moi-même, je me posais plein de questions, comme "est-ce que le fond est transparent?", "comment je fais si je veux une partie blanche? mon imprimante ne fait pas le blanc", ... et comme je n'ai pas beaucoup cherché, je n'ai pas trouvé beaucoup de réponses, donc j'ai tenté. Je n'ai pas été jusqu'au Connemara pour tondre un mouton (surtout qu'il y a des moutons beaucoup plus près!), filer la laine et tisser mon t-shirt tout seul (peut-être la prochaine fois), juste acheter un t-shirt à 2€ et du papier transfert.

En fait c'est simple à faire, il faut faire un dessin, personnellement, j’utilise Inkscape, je fais afficher les bordures d'une page au format A4 (ça doit être par défaut), et je fais mon dessin dedans ... et nan, vous ne verrez pas les dessins que j'ai utilisés jusqu’à présent! Une fois terminé, j'enregistre au format PDF, je mets une feuille de papier transfert dans l'imprimante, et scritch bwouit bzouit scritch scritch (mon imprimante fait un bruit bizarre, je sais). Il faut juste faire attention à ce que ça imprime sur le bon côté de la feuille, le blanc. Pour mon imprimante, il faut mettre le côté blanc vers le bas, ce n'est peut-être pas pareil sur toutes les imprimantes, mais ça se teste facilement avec une feuille de brouillon qui a déjà quelque chose dessus sur laquelle on imprime un petit truc, genre 2 lettres.

Et hop, on a un joli dessin sur le papier transfert, maintenant, il faut se souvenir de ses cours de maternelle, et sortir les ciseaux pour découper proprement la partie qu'on veut mettre sur le t-shirt. Et il faut que ce soit découpé proprement parce que tout ce qui reste va être sur le t-shirt, blanc compris.

Une fois que c'est découpé, il faut chercher où on a rangé le fer à repasser qui n'a pas servi depuis environ 3 ans, on repasse rapidement la zone du t-shirt où l'on veut mettre l'impression, on retire la partie arrière de la feuille du dessin, un peu comme un autocollant (c'est peut-être la partie la plus compliqué), on positionne le dessin sur le t-shirt, on met la feuille de protection par-dessus, et on repasse pendant environ 2-3 minutes. Le plus facile pour la fin, il suffit de laisser refroidir une dizaine de minutes, et c'est prêt, A TAAABLE, ... heu nope.

Ça doit dépendre des papiers transferts, mais les impressions tiennes plutôt bien, ça a l'air de résister à la machine et presque au sèche-linge, il faut pas tenter le diable trop souvent, mais au prix final du t-shirt, ça fera un bon chiffon après un temps. La qualité ne vaut pas forcement celle d'un imprimeur, qui lui peut faire des choses plus en détail, mais ce n'est pas le même prix. Plus qu'à trouver des nouvelles idées pour des nouveaux t-shirts :)

Trouver un .gpx, le modifier, l'utiliser

Written by julien

Je vais peut être devoir faire une catégorie spéciale vélo si ça continue ... bon du coup, vous vous doutez du sujet, mais là, ça peut être utile pour autre chose que le vélo, une randonnée pédestre par exemple.

Comme je l'ai dit dans un article précédent, il m'arrive de faire un tour de vélo le week-end. Le problème c'est que je ne connais pas bien les routes autour de chez moi. Apparemment, en utilisant quelque chose comme Strava ou équivalent, c'est possible de trouver des routes toutes faites par les autres, mais la première chose demandée par le site, c'est de se loguer, je n'ai pas envie de créer un compte sur quelque chose qui va ressembler à un réseau social pour faire un concours de qui fait le plus de kilomètres, ensuite, je suppose qu'il faut utiliser leur application, et je n'ai pas envie non plus. J'ai déjà une application gps, OSMAnd, dans laquelle je peux mettre un fichier gpx qui m'indiquera la route à suivre. Mon problème est donc de trouver des fichiers gpx, puis de pouvoir le modifier en cas de besoin, parce que je préférerais que le chemin que mon gps va m'indiquer commence et finisse à ma porte.

Après quelque recherche, il y a des fichiers gpx accessibles sans avoir à créer de compte sur Bike Map (vu le nom du site, cette partie ne va peut-être pas bien marcher pour les randonnées pédestres). Ceci n'est valable que le temps que le site ne change pas les règles. Une fois sur le site, on rentre le nom de sa ville dans le champ de recherche, on sélectionne le type de route que l'on cherche (flat, hilly, long, ...), c'est possible de modifier la recherche par la suite, donc on peut cliquer sur n'importe quoi en fait, et on tombe sur une carte de la ville avec les routes disponibles. On peut affiner la recherche avec le nombre de kilomètres que l'on souhaite faire, la dénivelée, le type de vélo et autres. Une fois qu'on a trouvé une route qui nous plaît, on clique dessus et on arrive sur une page qui donne plus d'information sur celle-ci ... et un bouton pour télécharger le fichier gpx. Problème, quand on clique dessus, ça demande de créer un compte :(

oh l'autre, il dit qu'il veut pas créer de compte et au final, on va devoir le faire!
Attendez, c'est pas fini! Quand on met la souris sur le bouton, le lien ressemble a un lien direct vers le fichier gpx, la demande de création de compte à l'air d’être faite uniquement par l'interface, donc on met sa souris sur le bouton, on fait un clic droit, enregistrer le lien sous, et dans un nouvel onglet de son butineur, on copie le lien dans la barre d'adresse, puis en cliquant sur entrée, victoire, ça demande où l'on souhaite enregistrer le fichier \o/

Maintenant qu'on a notre fichier avec une route, on va le modifier pour que la route commence et finisse où l'on souhaite, et d'autre partie si on veut. Tous les outils que j'ai trouvés pour faire ça sont en java, donc pas vraiment de choix de ce côté la. Le plus simple d'utilisation que j'ai trouvé, qui est en fait le seul avec lequel j'ai réussi a faire ce que je voulais, c'est Route Converter. On télécharge le .jar, et on le lance avec


java -jar RouteConverterLinuxOffline.jar
(le nom peut changer suivant votre système) On va dans File > Open, on ouvre notre fichier gpx, et, une fois ouvert, on a la route sur une carte à gauche, et la liste des points de la route à droite. Pour supprimer un point, on le sélectionne et on utilise la touche delete du clavier. Pour ajouter un point, on fait un clic droit sur la carte à l'endroit où on veut ajouter le point, et on sélectionne New, ça ajoutera le point à la suite de celui sélectionné dans la liste. Rien de bien compliqué. Une fois terminer, on enregistre.

Il ne reste plus qu'à utiliser ce fichier gpx avec OSMAnd. Je vous laisse choisir la méthode pour copier le fichier gpx sur votre téléphone. Si OSMAnd est configuré pour avoir les fichiers de données sur la carte SD de votre téléphone, il faut copier le fichier sur la carte SD dans Android / data / net.osmand.plus / files / tracks. Une fois que c'est fait, lancer OSMAnd, puis dans Navigation (la flèche qui tourne vers la droite), aller dans les options (la roue crantée), cliquer sur GPS Route (vers le bas du menu) et sélectionner son fichier. Il n'y a plus qu'à fixer son téléphone sur le guidon de son vélo, cliquer sur GO, et roule ma poule!

un an \o/

Written by julien

Champagne! c'est l'anniversaire du site, à quelques jours près (c'est pas comme si j’étais régulier niveau écriture). J'aurai bien sorti plein de chiffres disant que j'ai plein de visiteurs, des statistiques sur les navigateurs utilisés toussa toussa, mais ... je n'ai rien qui fait des statistiques d'installé, et ce n'est pas près de changer. J'ai réussi à me tenir plus ou moins à l'objectif non obligatoire que je m'étais fixé de publier 2 articles par mois sur le blog, donc je suis content.

J'en ai profité pour faire 2 ou 3 petits changements sur le thème, pas grand-chose, et la couleur générale reste la même parce que ... j'aime bien, que c'est celle qui est sortie aléatoirement au moment de choisir une couleur et qu'on ne contre-dit pas l’aléatoire. J'ai aussi fait subir une cure d'amaigrissement aux images, normalement, je ne faisais que retirer les informations exif des images avant publication, les images faisant toujours entre 3 et 4 Mo sorti de l'appareil photo, la taille des images était trop grande pour leur utilité, donc une petite réduction à 800 pixels maximum (hauteur ou largeur) est passée par là, comme il y a environ 500 images, je n'allais pas tout faire à la main, donc voici le script


#!/bin/bash
IFS=$'\n\t'

for f in $(find path/to/photos/folder -type f -name "*.jpg" -size +500000c); do
	echo "$f"
	#remove exif
	exiftool -all= "$f"
	rm -f "$f"_original
	#resize
	read width < <(identify -format "%w" "$f")
	read height < <(identify -format "%h" "$f")
	if [ $width -gt $height ]; then 
		convert "$f" -resize 800 "$f"
	else 
		convert "$f" -resize x800 "$f" 
	fi
	#optimize
	jpegtran -optimize -progressive $f > "$f"a
	mv "$f"a "$f"
done

Le travail avait déjà été fait sur certaines images, donc le script ne travaille que sur les images dont la taille sur le disque est de plus de 500ko. À la fin du traitement, le répertoire contenant les photos est passé de 1.2Go a moins de 100Mo.

J'ai réussi à me libérer de plein de services externes, il ne me reste que 2 petites dépendances à Google. Une pour le téléphone, que j'avais acheté un peu à l'arrache, et du coup, je ne peux pas faire grand-chose dessus pour virer Android et mettre autre chose comme lineageOs ... j’hésite à racheter un téléphone en prenant plus le temps de regarder, mais celui-là n'a que 2 ans et fonctionne encore bien, donc il n'y a vraiment pas d'obligation pour le moment, j'aurai plus l'impression de gaspiller. Au pire, si vraiment je change, je retirerai tout ce que je peux sur l'actuel pour ne laisser que le minimum et en faire un GPS. La deuxième dépendance est mon adresse gmail, je l'ai depuis longteeeemps (environ 12 ans), et c'est compliqué de faire le changement partout, surtout pour certaines administrations ... mais avec un peu de persévérance, j’espère clôturer mon compte Google d'ici quelques mois.