logo

jupfaf

some stuffs, and some others ...

Le cinéma, ses salles

Written by julien

Je ne suis pas un grand fan de cinéma, certains films valent le coup, mais la plupart ne méritent pas de perdre son temps à les regarder. Hormis les films en eux-même, il y a un autre point désagréable dans le cinéma, c'est les salles, j'ai passé des années sans me déplacer dans une salle obscure, préférant le confort de mon canapé pour regarder un film, ça commence à changer.

Il y a plusieurs problèmes avec les salles de cinéma, le premier, c'est qu'elles sont remplies de gens ... entre les bruits de paquet de chips, les je regarde l'heure sur mon portable, les discussions, les tapotages de siège avec les jambes, ... j'adore les gens. Le second, c'est la place pour les jambes, ça pourrait aller si les films avaient une durée raisonnable, mais rester assis pendant 2h30, voir plus avec aussi peu de place, en sortant de la salle, j'ai la même impression de bonheur qu'en sortant d'un métro où par chance j'aurai eu une place assise. J'aime bien allé au théâtre, et pourtant il y a encore moins de place, mais généralement une pièce dure juste un peu plus d'une heure. C'est difficile de comprendre pourquoi les films sont aussi longs, pour la plupart, avec la moitié de l'histoire en moins, ce serait tout aussi bien (un peu comme cette phrase dans ce paragraphe qui pourrait être retirée facilement).

Pour le premier problème, il n'y a pas grand chose à faire, pour le second, il y a des salles qui s'améliorent. Je suis allé dans un multiplex il n'y a pas longtemps, et on se sent un peu moins comme dans un bus, les sièges sont même presque confortables, bien que ça ne vaille toujours pas le confort de mon canapé. Mais miracle, il y a une salle qui vient d'ouvrir pas loin de chez moi, et quelqu'un a enfin tout compris. Les sièges sont des fauteuils comme ceux qu'on peut trouver dans son salon, il y a un pouf en face du fauteuil pour poser ses pieds, et c'est vraiment possible d'allonger ses jambes. Il y a un bar à l'entrée du cinéma, on peut amener sa pinte ou son cocktail dans la salle et il y a une table à coté du fauteuil pour poser son verre. Du cinéma comme dans mon salon, le rêve! Bon, mon voisin mangeait des chips et regardait l'heure sur son portable toute les demi heures, on ne peut pas tout avoir non plus ... Je vais peut-être retourner au cinéma plus souvent, surtout dans cette salle, cette fois, ça en valait vraiment la peine.

Stew

Written by julien

A force d'en manger, il fallait bien que j'essaye de le cuisiner. Le stew (ou ragoût) est un plat traditionnel en Irlande assez facile à trouver sur le menu d'un pub. Je n'ai regardé aucune recette avant d'essayer d'en faire un, je me suis juste dit que cela devait être un peu comme un bœuf bourguignon avec de la bière à la place du vin et sans lardon, le résultat était ressemblant, très bon, mais je n'irai pas jusqu'à dire que c'était un traditional Irish stew (ça permet de faire un titre plus court). Je l'ai fait avec du bœuf, mais ça passe très bien avec du mouton également.

Petite précision, comme c'est la première recette ici, je ne pèse jamais rien, et ne regarde jamais le minuteur, donc c'est un peu compliqué de mettre des indications de quantité et de temps de cuisson, faites comme vous le sentez, c'est de la cuisine, pas de la pâtisserie.

Ingrédients
  • Oignon
  • Carotte
  • Ail
  • Bœuf
  • Pomme de terre
  • Farine
  • Sel
  • Poivre
  • Persil
  • Bière (red ale ou stout de préférence)
  • Huile d'olive
Ustensiles
  • Cuillère en bois
  • Grande casserole avec couvercle (je l'ai fait dans une sorte de poêle très relevée, mais qui n'est pas vraiment un wok, je ne connais pas le nom)
  • Couteau
  • Planche à découper
Recette

La préparation est assez rapide, il faut couper les oignons en petits morceaux, de même pour l'ail (ou l'écraser, mais j'aime bien les tous pitis carrés), les carottes en petits cubes, les pommes de terre et le bœuf en cubes également, un peu plus gros que les carottes (enfin ça dépend de vos goûts).

Mettre de l'huile d'olive dans le fond de la casserole, faire chauffer, et lorsque c'est à température, faire revenir les oignons, les carottes et l'ail. Une fois les oignons devenus transparents, ajouter le bœuf. Lorsque le bœuf est cuit (j'aime bien quand la viande est saignante, encore une fois, c'est selon vos goûts), singer le tout (saupoudrer de farine), bien mélanger une ou deux minutes pour cuire la farine. Ajouter les pommes de terre et couvrir de bière à hauteur, voir un peu plus. Saler, poivrer, persiller, remuer, puis couvrir et laisser mijoter à feu doux en remuant de temps en temps.

Il faut laisser mijoter au moins le temps de cuire les pommes de terre, donc au moins une petite demi-heure (dépendant de la taille des cubes de pommes de terre), mais plus c'est long, plus c'est bon! C'est possible de retirer le couvercle après un certain temps si la sauce ne semble pas assez épaisse.

Servez, et dégustez!

Comment prononcer Smithwick's correctement?

Written by julien

Après une longue journée, c'est toujours bon de se retrouver dans un pub autour d'une bonne pinte, et pourquoi pas une Smithwick's pour changer un peu de la Guiness. Et de toute façon, quand on n'a pas faim, la Guiness c'est un peu trop épais.

Mais là, drame, impossible de prononcer correctement Smithwick's, et après quelques tentatives, on fini par dire "celle-là" en montrant la tireuse à bière ornée d'un rond rouge (qui est bien meilleure que la verte ou la jaune, d'après mes goûts personnels) et une grande déception s'empare de nous, déception qui fait qu'on va avoir besoin d'une autre pinte, le problème va donc survenir de nouveau d'ici peu. Comment prononce-t-on ce nom Smithwick's ?

Pour faire court, il ne faut pas dire le 'h' ni le 'w' qui sont en plein milieu, donc il faut dire quelque chose comme: 'smitiks' assez rapidement, ce qui dans une phrase complète donne: 'Can I get a smitiks, please?' (pas besoin de demander pour une pinte, c'est ce qui sera servi automatiquement, c'est pour avoir un demi qu'il faut dire 'half pinte').

Pour la petite histoire, parce que je me suis demandé pendant longtemps le pourquoi de cette prononciation, et ne l'ai découvert que récemment en visitant le musée Smithwick's experience à Kilkenny (les photos de Kilkenny sont ici), quand M. Smithwick est arrivé en Irlande, la langue parlée était le Gaélique, et le 'w' n'existe pas en Gaélique, donc, tout simplement, on ne le prononce pas. J'ai vu une exception pour le moment: il y a un pub à Paris où il est possible de trouver de la Smithwick's (il y en a peut être d'autre, mais c'est le seul que je connaisse), et quand j'ai demandé une pinte de smitiks, ça n'a pas fonctionné, il a fallu demander une pinte de Swithwick's en prononçant bien toutes les lettres (donc 'smizswouiks'). Pour les curieux, le nom du pub, c'est le nom du chanteur de Metallica, à une lettre près, situé sur les grands boulevards.

Ce sera tout pour aujourd'hui sur ma bière favorite, si vous passez par Kilkenny, n'hésitez pas à faire un tour à la Smithwick's experience, c'est plutôt sympa, et avec un peu de chance M. Smithwick (l'actuel) sera peut-être présent dans la salle de dégustation et vous pourrez papoter avec lui si vous faites pas vos grands timides comme moi.

non, non, cet article n'est sponsorisé ni par un pub quelconque, ni par une marque de bière quelconque

Liquide pour vapoteuse

Written by julien

Je vapote depuis environ 7-8 mois (j'avais déjà vapoté avant, mais toujours avec un retour à la cigarette). Un collègue m'a passé du liquide fortement dosé en nicotine (36mg/ml) avec uniquement du propylène glycol. Bienvenue dans le joyeux monde du vapotage, pour pouvoir suivre un peu, il faut savoir que le liquide est composé de propylène glycol, de glycérine végétale, de nicotine et d'agent de saveur, le tout dans des proportions qui varient selon ce que les gens préfèrent. J'ai une petite préférence pour les liquides qui contiennent plus de glycérine végétale (VG) que de propylène glycol (PG), avec un pourcentage d'environ 70-80% de VG et avec 3mg/ml de nicotine (donc très faiblement dosé en nicotine), mais avoir 10ml de liquide à 36mg/ml de nicotine, ça va me donner l'occasion de tester la fabrication de mon liquide (ça revient beaucoup moins cher).

J'ai mes 10ml de liquide, il faut que je les dilue pour obtenir du 3mg/ml de nicotine, soit 12x. Comme je n'ai pas envie de me compliquer trop la tâche parce que je n'ai pas de pipette ni rien, juste des bouteilles vides de 10ml, et que c'est la première fois, cela a été fait un peu à l'arrache.

J'ai donc commandé une bouteille de 125ml de VG pur, et une bouteille de 10ml d'arôme naturelle de pêche (j'aime bien la pêche, ça donne la patate!). Pour arriver au résultat final, j'ai donc retiré 20ml de VG en remplissant 2 bouteilles de 10ml, j'ai donc 105ml de VG, j'y ajoute les 10ml de PG à 36mg/ml de nicotine, et 5ml d'arôme de pêche. Je ne suis pas très sûr pour le dosage de l'arôme, j'ai juste vu une vidéo d'un monsieur (parce que plus personne n'écrit et tout le monde fait des vidéos maintenant :( ) qui disait mettre 20 gouttes pour 10ml, et je n'avais pas envie de compter jusqu'à 250. Si on fait le compte, j'ai bien mes 120ml, donc du liquide à 3mg/ml de nicotine, et beaucoup plus de VG que ce que j'ai d'habitude, mais ça, ce n'est pas très grave. On remplit les bouteilles de 10ml, on obtient donc 9 bouteilles remplies, parce que ... fuck les maths, et on les met au frigo pour 24h (je ne sais pas si ça sert à quelque chose, mais pareil, le monsieur de la vidéo faisait ça, et j'étais pas à 24h près).

24h plus tard, le grand test! Et c'est plutôt pas mal, c'est moins goutû que les liquides que je prends habituellement, donc je pense qu'un peu plus d'arôme dans le mélange serait pas mal, et comme il y a plus de VG que d'habitude, le liquide est un peu plus épais, donc passe moins bien dans la résistance j'ai l'impression, des fois, ça donne un petit arrière goût désagréable, j'ai baissé la puissance du mod de 25W à 20W, ça fait un peu moins de fumée, mais problème résolu, et je sens un peu plus le goût pêche depuis. Plutôt content de l'expérience dans l'ensemble, je recommencerai quand j'aurai une nouvelle commande de liquide faire

PS: ne fumez pas!

Vélo en ville

Written by julien

Français, Anglais, Français, Anglais ... bon, les articles sans rapport à l'informatique seront en Français histoire de me reposer le cerveau et ne pas finir par parler Français comme un acteur américano-belge expert en arts martiaux ...

Parce que le dart et le luas fonctionnent bien mais ne desservent pas grand chose, et que les bus desservent plus d'endroits, mais c'est une plaie (sur certaines lignes, il n'y a pas de bus pendant une demi-heure, puis 3 bus à une minute d'intervalle, quand tu loupes le dernier des trois, ça fait long à attendre pour le suivant ... et ce n'est pas à cause du trafic, ils partent du terminus comme ça), je me suis mis au vélo, petit retour d'expérience.

Ca fait un tantinet flipper le vélo en ville au début. J'ai fais beaucoup de vélo quand j'étais jeune, et comme dit le proverbe, ça ne s'oublie pas, mais c'était à la campagne, il n'y avait quasiment pas de voiture, et ça change tout. Chance, il y a beaucoup de pistes cyclables ici, et à part dans certains endroits, elles ne servent pas forcément de parking (sauf le dimanche, [insérer une blague religieuse de votre choix ici]). Dans l'ensemble les conducteurs sont plutôt sympas, et quand ils voient que tu dois te déporter sur la chaussée à cause d'un de leur congénère mal garé, il ne font pas le forcing et il n'y a donc pas besoin de ralentir (bon, heu, faut quand même faire attention, c'est pas la saint slip tout les jours). Grand merci à eux!

Les cyclistes provoquent quelques frayeurs des fois, en général, surtout ceux qui ont des gros écouteurs sur les oreilles (me demandez pas pourquoi, mais maintenant, plus les écouteurs sont gros, plus je me méfie), qui n'entendent rien et qui ne regardent pas ce qui se passe autour, genre seul au monde, et qui vont donc naturellement se mettre sur la piste juste au moment où tu arrives (les pistes ne sont généralement pas large, limite de quoi se dépasser entre vélo) ... ça vaudrait presque les voitures qui te dépassent, pour finalement tourner à gauche (donc en te passant juste devant comme on roule à gauche ici) et s'arrêtent sur la piste cyclable parce que le conducteur vient de découvrir ton existence ... mais juste sauve toi, et laisse moi avancer, reste pas là!!

Au final, c'était pas si terrible de s'y mettre, c'est pas si terrifiant de rouler entre les voitures, c'est même plutôt sympa de remonter les files de voiture dans les embouteillages. J'ai gagné un temps fou pour aller au travail le matin (donc je peux dormir plus longtemps!), et même pour les trajets plus longs, genre une petite dizaine de kilomètres, c'est beaucoup, mais beaucoup, plus rapide que le bus. Donc faisez du vélo en ville! C'est le bien!